mercredi 14 novembre 2018

Quel est votre parcours ?

Je suis franco-ivoirien, né en Côte d’Ivoire. J’ai fait mes premières places professionnelles en startup et très vite j’ai intégré Bouygues Télécom au service Marketing grand public en tant que chef de produit pricing & business planning. Quatre ans après, j’ai rejoint la direction Stratégie, au plan d’affaires à 3 ans (3YP), où j’avais en charge le « haut du compte d’exploitation ». Après trois années au 3YP, je suis retourné au marketing grand public avec en charge, l’animation du processus de performance du CODIR Marketing. J’ai terminé mon expérience chez Bouygues télécom à la direction entreprise où j’étais responsable valeurs produits avec la gestion d’un budget de plus de 30 millions d’euros. A ce poste, je pilotais la politique de pricing des devices aussi bien pour les PME que pour les grands comptes nationaux.

C’est cette expérience, BtoB, qui m’a donné envie de me lancer dans l’entreprenariat. En 2013, j’ai donc choisi de lancer mon propre cabinet de conseils Kairos Technologies porté par l’ambition de travailler avec l’Afrique.

Mes cinq années d’entreprenariat se sont déroulées entre Paris et Abidjan en passant par Douala au Cameroun. En septembre dernier, j’ai décidé de m’installer définitivement à Abidjan en commençant une mission pour l’une des quatre chaines privées de la TNT, 7info, qui devrait voir le jour bientôt. En octobre, j’ai eu l’opportunité de reprendre la direction générale de Pixafrica. Une belle opportunité et un challenge très excitant dans le contexte actuel du secteur de l’audiovisuel en Côte d‘Ivoire.

 

Aujourd’hui, comment décririez-vous l’activité de Pixafrica ?

Pixagility est le lien technique entre les éditeurs de contenus et les diffuseurs que sont les chaines de TV ou les opérateurs, nos activités sont regroupées autour de cinq grands métiers :

  • La contribution ou l’acheminement : transporter une chaine d’un endroit à un autre via nos 2 téléports d’Abidjan et Boulogne mais aussi via des solutions innovantes de transport de flux vidéo par internet. Entre Paris et Abidjan, nous captons plus d’un millier de chaines que l’on peut mettre à disposition des acteurs partout dans le monde. Ce service, nous le rendons aujourd’hui à Orange Côte d’Ivoire pour son offre de bouquet TV.
  • Le Playout, qui est un service de régie de diffusion. Nous sommes capables de fabriquer une chaine de TV à partir du contenus mis à notre proposition par notre partenaire et de transmettre cette matière en différents formats selon la demande initiale. A Abidjan, nous gérons le playout de la chaine EDAN par exemple.
  • VOD et replay. Nous assurons toutes les phases de transformation technique des programmes entre leur sortie des studios et leur publication vers les différentes plateformes.

Dans ce domaine-là, le groupe accompagne des clients tels que France Télévisions, beIN Sport et en Côte d’Ivoire, la VOD d’Orange CI.

  • L’OTT : Nous proposons une solution « bout en bout » qui inclus un back office robuste qui embarque l’ensemble des éléments que composent un service de TV IP ou sur mobile (iOS ou Android) dans le but de le rendre facilement opérationnel et avec une expérience client de haute qualité.
  • L’animation éditoriale : c’est un service d’animation éditoriale des services On Demand, VOD, REPLAY et EST de nos partenaires. En lien avec la direction antenne, Pixagility aide ses clients à dynamiser ses boutiques On Demand.

Ce sont ces activités qui rythment le quotidien du pôle de Paris et que le transfert de technologies permet de faire à Abidjan aujourd’hui. Dans la vision de Pixagility, Pixafrica est « l’usine » du groupe. Abidjan est le second « hub » du groupe.

Le contexte du développement de la TNT en Afrique francophone, nous permettra de mettre en avant notre expertise sur tous ces métiers-là. Le marché Ivoirien est et sera prioritaire dans un premier temps et au-delà de mi-2019, notre ambition sera de prospecter sur le continent.

 

Désormais à la direction générale, quelle est votre vision du développement de Pixafrica ?

Le principe de Pixafrica est de définir avec ses partenaires actuels une vraie relation de développement de la valeur en co-construction. Nous sommes capables d’apporter de la valeur ajoutée technologique aux services que nous rendons au quotidien mais aussi de la maitrise d’ouvrage concernant les projets audiovisuels.

En termes de services, l’OTT est un axe que nous comptons privilégier à Abidjan et sur le continent. En effet, nous pensons que le mobile est un vecteur de communication qui va prendre de plus en plus d’importance et plusieurs études le démontrent. Le taux de pénétration des smartphones, la baisse tendancielle du prix de la data et l’appétence du public pour ce canal sont autant de facteurs qui nous incitent à nous concentrer sur ce pan de notre activité.

Notons également que Pixagility renforce notablement sa présence sur le continent, en complément de notre Hub d’Abidjan, en signant d’un nouveau point de présence (POP) en Afrique du Sud avec Teraco.

 

Quelles sont vos ambitions en matière de développement ?

Le contexte du développement de la TNT en Afrique francophone, nous permettra de mettre en avant notre expertise sur tous ces métiers-là. Le marché Ivoirien est et sera prioritaire dans un premier temps. Durant le premier semestre 2019, notre ambition sera de consolider nos activités en Côte d’Ivoire ainsi que nos relations avec nos clients.

Par la suite, notre ambition sera de développer les activités de Pixafrica au cours du second semestre 2019 sur le continent en commençant par la sous-région. Aujourd’hui nous avons déjà des contacts avec des prospects en Afrique de l’Ouest, dans des pays tels que le Cameroun ou le Kenya.

 

Source : https://adweknow.com